Comment faire un pitch réussi pour son projet ?

(marinho) #1

Je souhaiterai connaitre les bonnes pratiques pour réussir le pitch de sa startup/projet ?

4 Likes

(Dourmond) #2

Le tout est de bien présenter son équipe, ainsi que la manière dont vous compter exécuter votre stratégie. Il faut être clair, précis et concis.

Connaissance Il faut connaitre bien ton sujet, le maîtriser dans ses moindres détails, connaitre tes partenaires, parties prenantes, concurrents, marché…
Il faut aussi savoir distiller l’information avec clarté et inéligibilité, cela créera un sentiment de confiance chez ton audience.

Execution En plus de la connaissance tu dois démontrer que tu es capable d’exécuter ton plan sur le terrain.

Vision Les investisseurs financent le futur, pas le passé. Le futur est en construction, pavé d’incertitudes et d’imprévus. Il est essentiel que les entrepreneurs aient une vision claire de ou est-ce qu’ils veulent aller. La capacité de maîtriser le présent et de prévoir l’avenir. La clarté de vision, c’est quand on pitch le futur et que ça parait évident à la personne qui écoute. cela créé du Désir .

3 Likes

(Tyson Pellerin) #3

Personnellement, j’aime beaucoup la méthode Winning Pitch développée par Eric Salomon. Voici quelques points clés:

  • Toujours bien réfléchir à l’audience pour commencer. un pitch investisseur et un pitch vente n’est pas le même.
  • Le pitch, c’est répondre à une question. Il faut garder cela à l’esprit afin de connecter avec l’audience.
  • Une fois qu’on a créé l’envie, il faut développer l’adhésion. Pas vendre, mais faire acheter. Il faut que l’audience se projette dans le projet et/ou le produit.
  • La méthode navigue entre émotionnel et rationnel. C’est très efficace pour maintenir l’attention de l’audience et embarquer tous les profils.
2 Likes

(Lurgubal) #4

Pour qu’un pitch soit réussi, il faut répondre aux questions suivantes :

  • Dans quel(s) domaine(s) le projet s’inscrit-il ?

  • Quelle est la concurrence ? Il faut bien présenter vos concurrents, leurs forces leurs faiblesses. Très important, ne dites jamais au grand jamais que vous n’avez pas de concurrents.

  • Pourquoi pensez-vous que votre projet captera des parts de marché ? Si vous ne le savez pas, votre projet n’est pas mûr. Présenter votre proposition de valeur en vous concentrant sur le bénéfice qu’apportera votre produit au client et non pas sur ses caractéristiques.

  • Qu’est-ce que vous avez déjà ? Base de projet, démo, MVP, montrer que vous avez avancé. Le but n’est pas de montrer à quoi le service ou projet ressemblera mais de faire montre d’une capacité technique à réellement mener à bien le projet. On ne pitch pas une idée mais un projet. Les idées ne valent rien, c’est leur concrétisation qui peut valoir de l’argent.

  • Quelle est votre base d’utilisateurs ? Parle-t-on de votre produit ? Quelle est votre croissance ? Sans assommer vos investisseurs potentiels chiffres, donner des valeurs pertinentes sur votre activité est très important pour juger de l’impact de votre business dans le monde réel.

  • Pourquoi avez-vous besoin d’argent ? Ça paraît évident, mais beaucoup de porteurs de projets oublient ce point. Si votre projet est prêt à être pitché, cela signifie qu’il existe au moins un prototype, que certains consommateurs du marché sont intéressé. Vous avez besoin de l’argent pour passer au stade supérieur, expliquez cela.

  • Ne pas prendre les partenaires pour des cons. Les buzzwords et allégories sans fondements sont du domaine de la bullshit. Si ils sont les investisseurs ce n’est pas pour rien :stuck_out_tongue:

1 Like